De la Nordicité : concept, représentation, imaginaire

Colloque international et interdisciplinaire – Institut de Recherche en Langues et Littératures Européennes (ILLE – EA 4363)

12-13 Octobre 2017, Salle Gandjavi, Université de Haute-Alsace, Mulhouse

www.flsh.uha.fr , www.ille.uha.fr

Organisé par :

Frédérique Toudoire-Surlapierre (directrice ILLE)
Alessandra Ballotti (ILLE)
Claire McKeown (ILLE)

Comité scientifique :
Alessandra Ballotti (Université de Haute-Alsace)
Sylvain Briens (Université Paris-Sorbonne)
Massimo Ciarvolo (Université de Florence)
Giuliano D’amico (Norwegian University of Science and Technologies)
Sonia Goldblum (Université de Haute-Alsace)
Claire McKeown (Université de Haute-Alsace)
Thomas Mohnike (Université de Strasbourg)
Dan Ringgaard (Aarhus Universitet)
Frédérique Toudoire-Surlapierre (Université de Haute- Alsace)
Harri Veivo (Université de Caen)

Langues de travail : français et anglais

Appel à communication

Ces dernières années, à travers romans et sériés télévisées, la culture nordique a gagné en visibilité internationale. Simultanément, les chercheurs s’interrogent sur ce qu’est le Nord, sa conceptualisation, ses implications culturelles et ses caractéristiques.

Le terme de « nordicité » a été employé dans des sens différents par divers auteurs et critiques. L’écrivain C.S. Lewis, dans les années 1910, découvre les sagas islandaises et l’œuvre de Wagner. Il en tirera plus tard le concept de « northernness » qui reflète sa fascination pour les régions septentrionales et qui désigne aussi un territoire imaginaire et inatteignable. Le géographe Louis-Edmond Hamelin, dans son ouvrage Nordicité canadienne (1975), développe le concept dans le cadre du continent américain et le rattache ensuite aux autres Nord du monde. Kari Aga Myklebost et Sylvain Briens explorent la notion de « boréalisme » dans les années 2010, et soulignent la dimension culturelle et identitaire du Nord.

On s’interrogera sur les caractéristiques de ce concept pluriel et sur la possibilité d’en retracer la généalogie, on s’intéressera aussi bien aux différents modèles de nordicité qui émergent au XIXe siècle qu’à leur évolution et leur transformation au cours des XXe et XXIe siècles. Ce colloque s’intéressera aux représentations du Nord dans la littérature et les arts européens. Il s’agira de comparer ces représentations chez les artistes et auteurs nordiques, mais aussi les autres Européens, et ainsi tenter de mieux cerner les différents concepts et modèles de nordicité. Le tournant du XXe siècle est un moment de bouillonnement pour la culture nordique, où se croisent une fascination pour la mythologie nordique, héritée du romantisme, et les innovations du modernisme à l’échelle internationale. Y transparaît déjà la pluralité du concept de nordicité, tant dans la production culturelle des pays scandinaves que dans sa réception par le gennembrud. Certains pays voisins ressentent la nécessité de s’inclure dans cette nordicité, tout en percevant son caractère exotique. D’autres le perçoivent comme le contrepoint de la richesse culturelle associée au Sud. C’est le cas de plusieurs pays du sud de l’Europe qui transforment les éléments « exotiques » du Nord en les adaptant au goût du public local.

Si la nordicité s’enracine dans une localisation géographique, elle reste une notion relative à la position physique du sujet, mais aussi à ses constructions culturelles, son image de soi et son imaginaire. Bien que l’imaginaire privilégié concerne le nord de l’Europe, ce colloque intéressera tout autant les spécialistes de la littérature et des arts des pays scandinaves que ceux des autres pays d’Europe, et devra permettre de croiser les regards sur la nordicité : celui introspectif des Scandinaves, celui porté sur eux par les autres artistes et auteurs, et celui porté sur les « autres » Nord.

Toutes les approches critiques et théoriques sont les bienvenues. Les communications pourront porter notamment sur les aspects suivants :

Concepts et représentations du Nord chez les auteurs/artistes
Concepts et représentations des Nord
La nordicité comme altérité ou espace de partage
La nordicité comme espace réel ou imaginaire
La nordicité entre modernité, histoire et mythologie
Influence des arts et de la littérature nordiques en Europe

Modalités de proposition :

Les propositions d’intervention (une présentation d’environ 200 mots, le titre ainsi qu’une courte notice biographique) doivent être envoyées avant le 15 juin 2017 aux adresses suivantes : frederique.toudoire@uha.fr ; alessandra.ballotti@uha.fr ; claire.mckeown@uha.fr. Elles seront examinées par le comité scientifique.

Sous réserve d’acceptation des articles par un comité de lecture, les textes feront l’objet d’une publication.

Frais d’inscription : 40 € par jour (20 € pour les doctorants), 70 € pour les deux journées (35 € pour les doctorants). Les chercheurs et doctorants de l’ILLE sont exonérés de droits d’inscription.

L’hébergement et les repas seront pris en charge par l’organisation du colloque, mais les frais de déplacement seront à la charge des participants.

appel-Nordicité-10 avril

Conférence : L’idylle dans l’Empire : La Finlande dans les récits de voyages russes (1810-1860)

Conférence : L’idylle dans l’Empire : La Finlande dans les récits de voyages russes (1810-1860)

Nous accueillerons jeudi 30 mars 2017 à la Bibliothèque nordique Nathanaëlle Minard-Törmänen, Docteure en histoire, Université d’Helsinki, à l’occasion de la parution de son ouvrage An Imperial Idyll :

Vous êtes les bienvenus à la Bibliothèque nordique, 6, rue Valette,75005 PARIS, ce jeudi 30 mars 2017 à 18h15.

N’oubliez pas de manifester votre intérêt sur notre événement Facebook : https://www.facebook.com/events/284093938694232/

 

 

 

 

APPEL A COMMUNICATION « La région baltique à la recherche de son identité » (15 sept.2017)

Les co-responsables du projet de recherche « Espaces baltiques » (CREE – INALCO ; UMR Idées – Le Havre ; Crape – Caen) lancent un appel à communication pour une conférence « La région baltique à la recherche de son identité » qui se tiendra le 15 septembre 2017 à l’Inalco – Paris.
Cette conférence se propose d’interroger les différentes problématiques liées à l’identité à travers des logiques pluridisciplinaires.
Les co-responsables d’Espaces baltiques attendent des propositions de communication des chercheurs travaillant sur cette région de manière transversale et/ou sur la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, la Finlande, la Pologne, la Suède, le Danemark, la Russie et l’Allemagne (ces deux derniers pays dans leur dimension baltique).
Les communications pourraient s’articuler autour des thématiques suivantes :
Thématique 1 – « Une ou des identités »
– Existe-t-il un modèle nordique, scandinave, baltique ?
– Les frontières : que reste-t-il de cet espace ouvert ?
– La Baltique, périphérie ou centre ?
– Affirmer l’identité en transcendant le territoire (dimension cyber notamment)
Thématique 2 – Quand la population change – partir, revenir, accueillir
– Migrations : des pays de traditionnels mouvements
– Les « modèles » nordiques mis à mal par la crise des migrants
– L’impact migratoire sur les identités religieuses nordiques
– Des identités interrogées par les minorités ?
Thématique 3 – Identités politiques, historiques et sécuritaires – entre évolutions et continuités
– Représentations de la mémoire
– L’espace baltique – un ensemble politique cohérent ?
– Conflits et paix dans l’espace baltique
– La perception de « menaces vitales », la définition de politiques de sécurité

Les propositions de communications avec un résumé en français ou en anglais de 200 mots et CV sont à envoyer avant le 12 mars 2017 à l’adresse suivante : espacesbaltiques@hotmail.com

Le comité scientifique de la conférence « La région baltique à la recherche de son identité » :
Jean Radvanyi
Katerina Kesa
Céline Bayou
Arnaud Serry
Nicolas Escach

Summer School Beyond Horizons. Transmitting and Writing. New Identities of Minorities and Migrants in and beyond Europe

The fourth edition of the Summer School Beyond Horizons. Transmitting and Writing New Identities of Minorities and Migrants in and beyond Europe will take place 18-23 June 2017 at the University of Groningen.

Speakers: Philippa Page (Newscastle), Svante Lindberg (Åbo Akademien), Dagmar Reichardt (Hamburg/Riga), Annika McPherson (Augsburg).
RUG speakers: Stella Linn, Jeanette den Toonder and Petra Broomans.

Special guest: the writer Vamba Sherif, will talk about his novel Land of my fathers.

More information::

http://www.rug.nl/education/summer-winter-schools/summer_schools_2017/beyond-horizons/

Flyer: beyond_horizons2017

Coordinators: Petra Broomans and Jeanette den Toonder.
Assistant coordinator: Nannie de Graaff

Lecture-Création de la pièce « Les Vraies Femmes », d’Anne Charlotte Leffler – le 8 mars 2017 à la Bibliothèque nordique

Lecture-Création de la pièce Les Vraies Femmes, d’Anne Charlotte Leffler,
le 8 mars 2017 à la Bibliothèque nordique

 

Après la très belle lecture donnée le 21 février à la Librairie Palimpseste, la Bibliothèque nordique reçoit le 8 mars la Compagnie Benoît Lepecq pour la lecture de la pièce Les Vraies Femmes dans son intégralité.

Cette création en France, dirigée par Benoît Lepecq, suit la traduction de l’oeuvre dramatique d’Anne-Charlotte Leffler par Corinne François-Denève, parue aux éditions Classiques Garnier.

A l’occasion de la Journée de la femme et dans le cadre du cycle « Jeunes femmes en colère ».

La lecture sera suivie d’un pot offert par l’épicerie suédoise Affären.
Réservation souhaitée à l’adresse bsgnordique@univ-paris3.fr ou au 01.44.41.97.50

Salle de lecture de la Bibliothèque nordique
6, rue Valette
75005 PARIS

Les autrices de la percée moderne

  • le 21 février, 19 h, à la librairie Palimpseste, 16 rue de Santeuil, Paris V,  lecture d’extraits de Sauvé d’Alfhild Agrell et des Vraies Femmes d’Anne Charlotte Leffler. Avec : Barbara Castin, Pierre Duprat, Corinne François Denève, Benoit Lepecq, Marion Malenfant, Fabienne Périneau, Joffrey Roggeman.
  • le 23 février 2017, 10h-12h,  Paris-III Sorbonne Nouvelle : Conférence de Corinne François-Denève dans le cadre du séminaire « Les Intraduisibles »
  • le 8 mars 2017 (en lien avec la Journée de la femme) à 18 h 15, à la Bibliothèque Nordique de Paris (6 rue Valette, Paris V) lecture intégrale des Vraies Femmes d’Anne Charlotte Leffler. Avec : Barbara Castin, Pierre Duprat, Corinne François Denève, Benoit Lepecq, Marion Malenfant, Fabienne Périneau, Joffrey Roggeman. Un évènement proposé par la Bibliothèque Nordique et le CHCSC (UVSQ).
  • le 22 avril 2017 à 14 h, au Théâtre Berthelot de Montreuil : Lecture de Sauvé d’Alfhild Agrell et des Vraies femmes d’Anne Charlotte Leffler. Avec : Barbara Castin, Pierre Duprat, Corinne François Denève, Benoit Lepecq, Marion Malenfant, Fabienne Périneau, Joffrey Roggeman.
  • 17 mai 2017, horaire à déterminer, au Cercle suédois de Lille : Conférence-lecture (Benoit Lepecq, Corinne François-Denève) : « Mettre en scène les autrices de la percée moderne »
  • 21 mai 2017, 17 h, Maison des Etudiants suédois, Cité Universitaire de Paris, Lecture théâtralisée de Ah ! l’amour d’Anne Charlotte Leffler. Mise en espace : Corinne François-Denève. Avec : Jeanne-Marie Garcia, Lise Gervais, Frédéric Losseroy, Oliver Nilsson, Danae Sepulcre Nativi, Delia Sepulcre Nativi. Un évènement proposé par la Bibliothèque Nordique, le CHCSC (UVSQ) et la Maison des Etudiants suédois.

JOURNÉES D’ÉTUDES: DÉSIR, ÉROTISME et CULTURES CORPORELLES en EUROPE du NORD

24/25 mars 2017, Strasbourg

Quand on parle des pays du Nord à l’étranger, il est souvent question d’un autre rapport au corps, à l’amour et à la sexualité. La liberté sexuelle, le corps étroitement lié aà la nature, les femmes fortes et indépendantes tant dans la société que dans les relations de couple, le sauna où l’on expose sa nudité, l’hypermasculinité du Viking, la promotion de la diversité des orientations sexuelles – tant de clichés et de mythèmes parfois contradictoires qui participent à la construction de ces narrations du Nord comme un monde culturel à part. Lors de nos deux journées d’études, nous voulons explorer ces mythèmes à travers des études littéraires, culturelles, artistiques, filmiques, sociologiques etc. qui traitent soit des sources et phénomènes culturels de l’Europe du Nord, soit des imaginaires de l’Europe du Nord, soit des deux comme par exemple dans des études de réception des productions culturelles provenant du Nord.

Au pays des vendeurs de vent

Alessandra Orlandini Carcreff : Au pays des vendeurs de vent. Voyager en Laponie et en Finlande du xve au xixe siècle. Presses universitaires de Provence, 2017

Le soleil de minuit, le cap Nord, les aurores boréales, le folklore : combien de clichés caractérisent le Grand Nord et depuis des siècles ! Dès l’Antiquité les pays nordiques étaient enveloppés d’une aura de mythes et de légendes, terres de magiciens qui savaient commander au vent, terres dont la localisation géographique était très incertaine. À partir du xviie siècle, l’Europe ne cessa d’y envoyer hommes de lettres, hommes de sciences, nobles exilés ou non, sans oublier les premières pionnières du beau sexe, « qui s’arrêtèrent là où la terre leur manqua », pour paraphraser Regnard. La Laponie et la Finlande attiraient les curieux et les chercheurs de toute époque, car lieux exotiques à explorer aux xviie et xviiie siècles, derniers territoires « sauvages » européens qui pouvaient faire l’objet d’études anthropologiques et ethnologiques au xixe siècle, et destinations nouvelles d’un tourisme de masse naissant qui voyait dans l’étape au cap Nord l’exploit pittoresque à accomplir pendant des vacances estivales.

Cet essai veut tracer un panorama de l’histoire du voyage en Laponie et en Finlande, en passant de la connaissance de ces territoires à l’Antiquité et au Moyen Âge à tout ce qui concerne l’organisation pratique d’un tel périple au fil des siècles pour arriver enfin à l’analyse des typologies, structures et formes de récits produits par des intrépides, qui évoluent de siècle en siècle vers un style bien défini à l’intérieur de la grande famille de la littérature des voyages.

Alessandra Orlandini Carcreff a étudié à l’Université de Bologne et est docteur de recherche en Littérature française et comparée de l’Université Paris-Sorbonne. Spécialiste de la littérature de voyage, elle participe régulièrement à des colloques et à des conférences au niveau international et a édité une vingtaine de publications sur le voyage dans les pays de l’Europe du Nord (Laponie et Finlande en particulier), à partir du xve siècle jusqu’à la fin du xixe siècle. Ses recherches se tournent également vers la culture traditionnelle finno-ougrienne, la mythologie et les épopées nordiques.

http://presses-universitaires.univ-amu.fr/

 

Lettres nordiques : une bibliographie, 1720-2013 : Danemark, Finlande, littérature same, Islande, Norvège, Suède

Fruit de plusieurs années de recherches, la présente bibliographie embrasse les domains du suédois, danois, norvégien, finlandais, ainsi que la littérature sami en langue française, offrant ainsi un véritable panorama, indispensable à tout travail de littérature comparée. L’ouvrage s’adresse en premier lieu aux chercheurs, traducteurs, traductologues et bibliothécaires, mais pourra également intéresser un plus vaste public.

Lettres nordiques : une bibliographie, 1720-2013 : Danemark, Finlande, littérature same, Islande, Norvège, Suède
Ballu, Denis (författare) Kungliga biblioteket (utgivare) ISBN 9789170003295
Stockholm : Kungliga biblioteket, 2016,  2 vol. (1005 s.)
Serie: Acta Bibliothecae regiae Stockholmiensis, 0065-1060 ; 88

http://www.kb.se/dokument/Aktuellt/publikationer/ACTA/Ballu_hela_pdf.pdf