Les autrices de la percée moderne

  • le 21 février, 19 h, à la librairie Palimpseste, 16 rue de Santeuil, Paris V,  lecture d’extraits de Sauvé d’Alfhild Agrell et des Vraies Femmes d’Anne Charlotte Leffler. Avec : Barbara Castin, Pierre Duprat, Corinne François Denève, Benoit Lepecq, Marion Malenfant, Fabienne Périneau, Joffrey Roggeman.
  • le 23 février 2017, 10h-12h,  Paris-III Sorbonne Nouvelle : Conférence de Corinne François-Denève dans le cadre du séminaire « Les Intraduisibles »
  • le 8 mars 2017 (en lien avec la Journée de la femme) à 18 h 15, à la Bibliothèque Nordique de Paris (6 rue Valette, Paris V) lecture intégrale des Vraies Femmes d’Anne Charlotte Leffler. Avec : Barbara Castin, Pierre Duprat, Corinne François Denève, Benoit Lepecq, Marion Malenfant, Fabienne Périneau, Joffrey Roggeman. Un évènement proposé par la Bibliothèque Nordique et le CHCSC (UVSQ).
  • le 22 avril 2017 à 14 h, au Théâtre Berthelot de Montreuil : Lecture de Sauvé d’Alfhild Agrell et des Vraies femmes d’Anne Charlotte Leffler. Avec : Barbara Castin, Pierre Duprat, Corinne François Denève, Benoit Lepecq, Marion Malenfant, Fabienne Périneau, Joffrey Roggeman.
  • 17 mai 2017, horaire à déterminer, au Cercle suédois de Lille : Conférence-lecture (Benoit Lepecq, Corinne François-Denève) : « Mettre en scène les autrices de la percée moderne »
  • 21 mai 2017, 17 h, Maison des Etudiants suédois, Cité Universitaire de Paris, Lecture théâtralisée de Ah ! l’amour d’Anne Charlotte Leffler. Mise en espace : Corinne François-Denève. Avec : Jeanne-Marie Garcia, Lise Gervais, Frédéric Losseroy, Oliver Nilsson, Danae Sepulcre Nativi, Delia Sepulcre Nativi. Un évènement proposé par la Bibliothèque Nordique, le CHCSC (UVSQ) et la Maison des Etudiants suédois.

JOURNÉES D’ÉTUDES: DÉSIR, ÉROTISME et CULTURES CORPORELLES en EUROPE du NORD

24/25 mars 2017, Strasbourg

Quand on parle des pays du Nord à l’étranger, il est souvent question d’un autre rapport au corps, à l’amour et à la sexualité. La liberté sexuelle, le corps étroitement lié aà la nature, les femmes fortes et indépendantes tant dans la société que dans les relations de couple, le sauna où l’on expose sa nudité, l’hypermasculinité du Viking, la promotion de la diversité des orientations sexuelles – tant de clichés et de mythèmes parfois contradictoires qui participent à la construction de ces narrations du Nord comme un monde culturel à part. Lors de nos deux journées d’études, nous voulons explorer ces mythèmes à travers des études littéraires, culturelles, artistiques, filmiques, sociologiques etc. qui traitent soit des sources et phénomènes culturels de l’Europe du Nord, soit des imaginaires de l’Europe du Nord, soit des deux comme par exemple dans des études de réception des productions culturelles provenant du Nord.

Au pays des vendeurs de vent

Alessandra Orlandini Carcreff : Au pays des vendeurs de vent. Voyager en Laponie et en Finlande du xve au xixe siècle. Presses universitaires de Provence, 2017

Le soleil de minuit, le cap Nord, les aurores boréales, le folklore : combien de clichés caractérisent le Grand Nord et depuis des siècles ! Dès l’Antiquité les pays nordiques étaient enveloppés d’une aura de mythes et de légendes, terres de magiciens qui savaient commander au vent, terres dont la localisation géographique était très incertaine. À partir du xviie siècle, l’Europe ne cessa d’y envoyer hommes de lettres, hommes de sciences, nobles exilés ou non, sans oublier les premières pionnières du beau sexe, « qui s’arrêtèrent là où la terre leur manqua », pour paraphraser Regnard. La Laponie et la Finlande attiraient les curieux et les chercheurs de toute époque, car lieux exotiques à explorer aux xviie et xviiie siècles, derniers territoires « sauvages » européens qui pouvaient faire l’objet d’études anthropologiques et ethnologiques au xixe siècle, et destinations nouvelles d’un tourisme de masse naissant qui voyait dans l’étape au cap Nord l’exploit pittoresque à accomplir pendant des vacances estivales.

Cet essai veut tracer un panorama de l’histoire du voyage en Laponie et en Finlande, en passant de la connaissance de ces territoires à l’Antiquité et au Moyen Âge à tout ce qui concerne l’organisation pratique d’un tel périple au fil des siècles pour arriver enfin à l’analyse des typologies, structures et formes de récits produits par des intrépides, qui évoluent de siècle en siècle vers un style bien défini à l’intérieur de la grande famille de la littérature des voyages.

Alessandra Orlandini Carcreff a étudié à l’Université de Bologne et est docteur de recherche en Littérature française et comparée de l’Université Paris-Sorbonne. Spécialiste de la littérature de voyage, elle participe régulièrement à des colloques et à des conférences au niveau international et a édité une vingtaine de publications sur le voyage dans les pays de l’Europe du Nord (Laponie et Finlande en particulier), à partir du xve siècle jusqu’à la fin du xixe siècle. Ses recherches se tournent également vers la culture traditionnelle finno-ougrienne, la mythologie et les épopées nordiques.

http://presses-universitaires.univ-amu.fr/

 

Lettres nordiques : une bibliographie, 1720-2013 : Danemark, Finlande, littérature same, Islande, Norvège, Suède

Fruit de plusieurs années de recherches, la présente bibliographie embrasse les domains du suédois, danois, norvégien, finlandais, ainsi que la littérature sami en langue française, offrant ainsi un véritable panorama, indispensable à tout travail de littérature comparée. L’ouvrage s’adresse en premier lieu aux chercheurs, traducteurs, traductologues et bibliothécaires, mais pourra également intéresser un plus vaste public.

Lettres nordiques : une bibliographie, 1720-2013 : Danemark, Finlande, littérature same, Islande, Norvège, Suède
Ballu, Denis (författare) Kungliga biblioteket (utgivare) ISBN 9789170003295
Stockholm : Kungliga biblioteket, 2016,  2 vol. (1005 s.)
Serie: Acta Bibliothecae regiae Stockholmiensis, 0065-1060 ; 88

http://www.kb.se/dokument/Aktuellt/publikationer/ACTA/Ballu_hela_pdf.pdf

Doctoral studentships in Comparative Literature within the research area of Critical and Cultural Theory, affiliated to the Baltic and East European Graduate School (BEEGS)

Södertörn University in south Stockholm is a dynamic institute of higher education with a unique profile and high academic standard. A large proportion of the university staff holds doctorates and there is a strong link between undergraduate education and research. Södertörn University has around 11 000 students and 840 employees.
Södertörn University is an equal opportunities employer.

Critical and Cultural Theory is an interdisciplinary research environment and graduate school that focuses on a critically motivated study of cultural artifacts and practices. It awards PhD degrees in Aesthetics, Art History, Comparative Literature, Gender Studies, Media and Communication Studies, Philosophy, and the Theory of Practical Knowledge. Works of art, literary and philosophical texts, media technologies, and social and political practices are the focus of research. The researchers are united by the conviction that critically informed humanities are vital for the self-understanding and scrutiny needed to address the questions of the future in contemporary society. Through its close collaboration with the Centre for Baltic and East European Studies (CBEES) at Södertörn University, themes related to this geographical area constitute an important profile area. For more information, click here.

Comparative Literature has been offered as a degree subject at Södertörn University since 1999 and is part of the School of Culture and Education. Comparative Literature has two main specialisations: drama and general literary studies. Both of these include elements of creative Swedish that is linked to teaching. The subject offers courses at first and second-cycle (Bachelor’s and Master’s), as well as third-cycle studies (doctoral level) in the area of Critical and Cultural Theory. The subject examines research problems and themes associated with literary history and theoretical and thematic studies. The emphasis of education and research lies on the comparative analysis of literary texts (also drama) from the perspective of modern critical theory, including gender theory, postcolonial theory, animal studies, and media theory.For more information, seewww.sh.se/litteratur (Swedish version) or click here (English version).

The planned research for this studentship must be relevant for the Baltic Sea region or Eastern Europe, since the position is also connected to the Baltic and East European Graduate School, BEEGS (www.sh.se/beegs), which is part of theCentre for Baltic and East European Studies, CBEES (www.sh.se/cbees) at Södertörn University.

More information : http://www.sh.se/p3/ext/content.nsf/aget?openagent&key=lediga_jobb_1484816683884,

http://www.sh.se/vacantpositions#

CFP : La Réforme (1517-2017) : Quel héritage pour l’Europe ?

Comme vous le savez, l’anniversaire des 500 ans de la Réforme initiée par Martin Luther donnera lieu à de nombreuses manifestations, en Allemagne et en France.
Vous trouverez ci-joint un appel à contributions pour le colloque organisé dans le cadre du PFR sur “L’héritage de la Réforme” par l’EA REIGENN de l’université Paris-Sorbonne, l’université de Strasbourg, le GSRL, l’IHA de Paris, l’Institut Leibniz d’Histoire européenne de Mayence, qui a obtenu le soutien de nombreux partenaires institutionnels.  Ce colloque aura lieu les 30 novembre, 1er & 2 décembre 2017 à Paris.
Nous espérons que l’appel saura retenir votre attention et nous nous réjouissons déjà de recueillir vos propositions.

Avec les meilleures salutations du comité d’organisation (Reforme2017@gmail.com)

Réforme colloque anniversaire CFP français def

cfp: the north as home

nordic research network 2017, university of aberdeen

Scheduled for the 24-25 August, the Nordic Research Network 2017 will be a two-day multidisciplinary conference for postgraduates and early-career researchers to present research related to the Nordic region.

The University of Aberdeen is pleased to host the seventh iteration of the NRN conference series, co-organised by the Centre for Scandinavian Studies and the Department of Archaeology. Having a broad strategic research focus on The North, being a contributing member of the University of the Arctic, and hosting a broad community of researchers interested in Nordic topics, the University of Aberdeen is an ideal venue to welcome members of the Nordic research community.

The NRN conference series has a long tradition of enabling early-career researchers and postgraduates to present their research from a diverse range of methodologies and disciplines in a supportive environment. Past NRN conferences have investigated themes such as ‘What Comes Next?’ ‘Bridges Between: Norse and Insular Worlds 500-1500’ and ‘Bridges Between: Intercultural Exchanges and the Modern Nordic World’. Building off these productive discussions, the 2017 Nordic Research Network is interested in facilitating further interdisciplinary research dissemination and knowledge exchange on topics relating to human habitation of the northern reaches of the world.

It is in this spirit that the conference organising committee invite proposals in English for papers and other presentations on the broad subject of ‘The North as Home’. Proposals on other subjects will also be considered. Download our Call for Papers for further detail.

IIe Congrès de l’Association pour les Études Nordiques (APEN)

15-16 juin 2017, Université de Caen Normandie

Conférences plénières :

Matthew Driscoll (Leverhulme Visiting Professor at Ulster University, Senior lecturer at the University of Copenhagen) : « The French connection. Translations of French literature in Icelandic manuscripts, ca. 1400-1900 »

Ilona Herlin (Chercheure HDR à l’Université de Helsinki) : « La relation particulière des Nordiques à la nature s’exprime-t-elle dans la langue ? Observations sur le finnois et le suédois »

Date limite pour les propositions de communication : 15 février 2016

Le IIe Congrès de l’Association pour les Études Nordiques sera organisé à Caen les 15 et 16 juin 2017 par le Département d’études nordiques de l’Université de Caen Normandie et l’Office franco-norvégien d’échanges et de coopération (OFNEC) avec les unités de recherche ERLIS, CRISCO et CRAHAM. Cet événement aura la vocation de fédérer les chercheurs et les doctorants issus de disciplines, d’institutions et de pays divers afin de constituer un point de convergence respectant et renforçant la richesse des approches utilisées dans le domaine des études nordiques. Le comité d’organisation sollicite ainsi les communications et panels provenant de disciplines et traditions variées, sans distinction quant aux sujets ou périodes abordés, le mérite scientifique constituant le seul critère de sélection.

Il souhaite cependant mettre en valeur plusieurs pistes et problématiques pouvant inspirer les propositions de communication ou de panel si les participants le souhaitent :

  • Echanges, transferts et circulations : Au début de la période viking, les relations entre les différentes régions nordiques étaient déjà importantes, mais on observe aussi dès lors une intensification des rapports avec le reste de l’Europe et, notamment, la France, qui s’accentuera au fil des siècles. Ainsi, comment les personnes, les objets, les idées, les pratiques ou encore les textes ont-ils circulé dans l’espace nordique et au-delà de ses limites ? Selon quels processus d’échanges et de transferts ces mouvements se sont-ils réalisés ? Pour cet axe, nous retiendrons plus particulièrement l’attention des spécialistes du Moyen Âge, bien que ceux travaillant sur les périodes ultérieures soient aussi invités à réfléchir à ces questions.

  • Géographies de l’espace nordique : L’espace nordique et les pays le composant ne constituent pas une donnée immuable, mais une construction culturelle et historique qui connaît des extensions variables dans le temps. Comment le « nord » a-t-il évolué dans le temps ? Comment et pour quelles raisons ses frontières réelles ou imaginaires ont-elles été déplacées, et comment ces processus se sont-ils reflétés dans les différents domaines (économie, politique, littérature…) ? Comment les échanges avec la France et les autres pays ont-ils contribué à façonner l’espace nordique, ses frontières et son imaginaire ?

  • Contacts, contrastes et interactions entre les langues : L’espace nordique forme un point de rencontre linguistique, marqué à la fois par la grande proximité structurelle entre les langues scandinaves et la diversité des langues issues de familles différentes, par-delà ou au sein même des frontières étatiques. Quelles similitudes peut-on identifier dans la structure ou la pratique de langues typologiquement éloignées ; quelles différences entre des langues mutuellement intelligibles ? Par quelles dynamiques linguistiques ou sociales peut-on les expliquer ? Quelles formes l’intercompréhension, ou la barrière de la langue, prend-elle en situations quotidiennes, institutionnelles ou d’enseignement ?

  • L’Enseignement du français et des langues nordiques comme langues étrangères : La complexité de l’acquisition d’une langue étrangère tient en partie aux décalages entre les propriétés des langues connues et la langue à apprendre. La problématique du transfert linguistique est bien connue des enseignants de langue et des spécialistes de l’acquisition, mais quelles données utiliser pour étudier, plus spécifiquement, les productions en français langue seconde des apprenants nordiques, et inversement ? Comment ces études peuvent-elles faire avancer la compréhension théorique de l’acquisition et construire de nouvelles modalités de soutien à l’apprentissage ?

  • Modèle(s) nordique(s) / Constructions identitaires : La fin de la Guerre froide, l’extension de l’UE et la globalisation ont profondément changé le contexte géopolitique et économique des pays nordiques, vidant certaines politiques d’hier de leur substance. Qu’en est-il aujourd’hui de la « troisième voie » incarnée par la Suède ? L’État-providence est-il une option politique viable dans les pays nordiques, ou est-il uniquement un objet de nostalgie instrumentalisé par la droite populiste ? Existe-t-il une tension entre une ouverture sur un modèle social multiculturel et un retour vers une conception ethnique et exclusive de la citoyenneté ? Comment se négocie l’identité nordique — ou comment s’est-elle négociée durant les différentes périodes — entre l’ouverture et le repli, l’avenir et le présent, l’histoire et le mythe ?

  • Modernités littéraires et artistiques : « La percée moderne » a non seulement propulsé des écrivains nordiques vers une renommée mondiale, mais elle a aussi contribué à l’émergence d’un champ nordique où la littérature et les arts ont acquis de nouvelles fonctions au sein de la société. Comment cette histoire nous apparaît-elle aujourd’hui, dans ses prolongations ou discontinuités, dans ses moments de gloire passée et dans ses recoins obscurs ?

  • Imaginaires de la nature : L’imaginaire du nord semble être marqué de manière indélébile par une nature intacte, alors que les pays nordiques connaissent des problèmes liés à l’exploitation de l’environnement et à la finitude des ressources qui demandent de plus en plus d’attention. Comment cet imaginaire de la nature a-t-il historiquement évolué, et comment se transforme-t-il aujourd’hui ? Quels modèles – urbanistiques, sociaux, économiques, artistiques – pour un développement durable peut-on trouver dans les pays nordiques ?

Les propositions de communication ou de panel (de trois ou six communications) devront être envoyées à l’adresse APEN2017@unicaen.fr avant le 15 février 2017. Une proposition de communication devra contenir max. 300 mots, suivis d’une notice biographique et bibliographique de l’auteur de max. 200 mots. Une proposition de panel doit contenir un résumé de max. 200 mots de la problématique commune du panel et les résumés de max. 300 mots pour chaque communication, suivis d’une notice biographique et bibliographique de max. 200 mots pour chaque auteur. La langue de communication du congrès sera de préférence le français. Droits d’inscription : 25 euros (gratuit pour les membres de l’APEN).

Comité d’organisation : Annelie Jarl Ireman (UNICAEN), Simon Lebouteiller (UNICAEN), Christian Bank Pedersen (UNICAEN), Rea Peltola (UNICAEN), Jørn Riseth (UNICAEN), Laurence Rogations (Université Paris-Sorbonne), Hanna Steinunn Thorleifsdóttir (UNICAEN), Harri Veivo (UNICAEN) et Lise Vigier (UNICAEN)

Comité scientifique : Yohann Aucante (EHESS), Pierre Bauduin (UNICAEN), Nathalie Blanc-Noël (Université de Bordeaux), Annie Bourguignon (Université de Lorraine), Sylvain Briens (Université Paris-Sorbonne), Vincent Carpentier (UNICAEN), Outi Duvallon (INALCO), François Emion (Université Paris-Sorbonne), Nelly Foucher Stenkløv (NTNU Trondheim, OFNEC), Karl Gadelii (Université Paris-Sorbonne), Frédérique Harry (Université Paris-Sorbonne), Thomas Mohnike (Université de Strasbourg), Karin Ridell (Université de Strasbourg), Arnaud Stimec (Sciences Po Rennes – Antenne de Caen), Frédérique Toudoire-Surlapierre (Université de Haute Alsace – Mulhouse), Harri Veivo (UNICAEN)

Site du congrès http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/erlis/3956

Voir aussi le site de l’APEN : http://www.etudes-nordiques.fr,  http://www.etudes-nordiques.fr/qui-sommes-nous/inscription-a-lassociation/

Nordiques Islande

Cette édition de Nordiques suit de près l’actualité en proposant un dossier thématique sur la situation troublée de l’Islande. Le pays vient de connaître des élections anticipées, à la fin d’une année marquée par le scandale des « Panama Papers ». En avril 2016, cette affaire a réveillé les blessures de la crise financière de 2008 et forcé le Premier ministre à la démission, face à de nouvelles manifestations-monstres. Le Parti pirate flirtait alors avec la barre des 40% d’intentions de vote. Les articles de ce dossier remettent en perspective cette année particulière : malgré l’indéniable reprise économique, la crise de légitimité du politique est encore très présente et les élections confirment l’instabilité et l’incertitude des temps.

Chroniques du ça et là n°9, automne 2016 « Pays-Bas, Portugal, Scandinavie ».

Revue semestrielle éditée par PhB éditions sous la direction de Philippe BARROT.

Publication de textes scandinaves dans Chroniques du ça et là. Une revue semestrielle dont le numéro 9 poursuit le parcours commencé dans le précédent numéro à travers les littératures européennes moins visibles éditorialement – moins visibles car moins traduites.

http://www.chroniques-du-ca-et-la.fr/970A5236-B7BF-4349-BCF3-3F7960E3A85D/Sommaire%209.html

Sommaire 9

5 Argument Philippe Barrot

Pays-Bas

7 La littérature néerlandaise contemporaine de Belgique et des Pays-Bas, Marjan Krafft-Groot

Portugal

45 De ma langue, on voit la mer, Maria Graciete Besse

71 Entretien avec João de Melo

79 Entretien avec Lìdia Jorge

Scandinavie

Danemark

99 « Des voix du Nord », Laila Flink Thullesen

112, 130, 140 et 146 Présentation de Naja Marie Aidt, Kim Leine, Peder Frederik Jensen et Ursula Andkjær Olsen par Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen

113 « Bulbjerg » et « Bonbons », Naja Marie Aidt

131 Kalak (extraits), Kim Leine

141 Læretid (extraits), Peder Frederik Jensen

147 Det 3 Årtusindes Hjerte (extraits), Ursula Andkjær Olsen

Islande

159 Islande, l’art de mûrir dans la glace, Maurice Mourier

Norvège

172 Entretien avec Marina Heide

Suède

178 Entretien avec Elena Balzamo

Photographies

38 Amsterdam, Shimmura Mari

90 Lisbonne, Lawrence Simiane

94 Lisbonne, Michael Besse