Master de spécialisation en Sciences du Langage

Dès la rentrée 2016-2017, le Service d’Etudes nordiques de l’Université de Mons organise un Master de spécialisation en Sciences du Langage, option « La communication et le vivre ensemble dans l’espace scandinave ».

Formation de deuxième cycle, ce Master de spécialisation vise à préparer les étudiants à la recherche dans différents domaines des sciences du langage, appliquées à l’espace politique, culturel et linguistique scandinave. Les activités pédagogiques de l’option visent à transmettre aux étudiants une méthodologie de la recherche, notamment en les intégrant dans les activités du Service d’Etudes nordiques et d’autres entités de recherche de l’UMONS. La rédaction d’un mémoire scientifique et la possibilité d’effectuer un stage dans une organisation extérieure à l’Université permettront aux étudiants d’entamer des études personnelles pouvant mener à une thèse de doctorat.

Programme de la formation :

http://portail.umons.ac.be/FR/INFOSSUR/INTRANET/LANGAGE/FORMATIONS/Pages/PDE2015-2016.aspx

Contact : hedwig.reuter@umons.ac.be

Voir aussi : « Bourses, offres d’emplois et de stages »

 

Service d’Etudes nordiques : axes de recherches

Les travaux de recherche du Service d’Etudes nordiques se situent à l’intersection des sciences du langage et de la traduction, en s’attachant principalement aux phénomènes langagiers propres au Danemark, à la Suède et à la Norvège. L’objectif des travaux est d’éclairer ces phénomènes langagiers par des connaissances nouvelles, afin de les intégrer à la pratique traductologique et didactique.

Actuellement, la recherche est organisée en trois axes :

1. Cultures et littératures scandinaves 

  • Histoire, (re)traduction et réception d’œuvres littéraires scandinaves.

Par exemple : étude du rôle de la traduction dans la « vie » d’un classique littéraire (Selma Lagerlöf, Jens Peter Jacobsen, Karin Blixen). Etude de la réception, dans les pays francophones, de la littérature de jeunesse scandinaves. Politique de distribution et traduction (p.ex. le cas du polar scandinave).

  • Traditions culturelles et traduction : études de problèmes culturels ou géo-politiques dans les traductions, adaptations et sous-titrages d’œuvres artistiques et documentaires.

Par exemple : étude des spécificités du mode oral dans la transmission des savoirs, et de leur rapport avec l’écrit (tensions-interactions). Intérêt plus particulier pour le monde scandinave, avec une ouverture vers d’autres contrées dans une perspective comparatiste.

Mots clés : réception, littérature classique, (re)traduction, diffusion, adaptation, oralité.

2. Communication et aménagement linguistique dans les pays scandinaves

  • Analyse quantitative et qualitative du discours (oral ou écrit) sous l’angle de la communication interpersonnelle.
  • Communication inter-scandinave et traduction (analyse de corpus oraux et écrit).
  • Variations linguistiques (dialectes, ethnolectes, sociolectes,…) et traduction/interprétation.
  • Influence de l’anglais dans les langues scandinaves et traduction française.

Mots clés : analyse du discours, analyse conversationnelle, analyse textuelle, sociolinguistique, traductologie

3. Les langues scandinaves : études linguistiques

Analyse de phénomènes grammaticaux dans le but de dégager des éléments utiles à la pratique de la traduction, à la réflexion traductologique, à l’enseignement des langues et de la grammaire aux traducteurs-interprètes.

Quelques pistes de réflexions : problèmes de typologie linguistique en traduction et enseignement de la langue aux traducteurs. Quel type de grammaire faut-il enseigner aux futurs traducteurs/interprètes (modèle de description grammaticale) ?

Mots clés : Typologie linguistique, grammaire contrastive, pragmatique, traduction

Université d’été « Agis pour l’égalité »

Humanity in Action France propose à deux étudiant(e)s français(es) de participer à leur programme d’étude et d’échange avec Copenhague en mai-juin 2017. Le séjour d’un mois permettra aux sélectionnés de travailler sur les questions d’égalité des droits, de cohésion sociale, et de diversité.

L’extension de la date limite de candidature est fixée au 27 mars 2016

Pour plus d’information : Humanity in action

Seconde campagne d’admission au master MEGEN du 26 août au 14 septembre 2015

logo_sorbonneLe master professionnalisant MEGEN (« MEdiation interculturelle et traduction dans l’espace GErmanique et Nordique »), de l’université Paris IV Sorbonne, forme des experts de la médiation interculturelle et de la traduction dans l’espace germanique et nordique. La formation met l’accent sur deux aspects essentiels et complémentaires :

  • la connaissance des échanges et des transferts interculturels et l’initiation aux divers métiers relevant de la médiation interculturelle ;
  • la pratique de la traduction et l’ouverture aux métiers du livre et de la médiation linguistique.

La spécificité et l’originalité de ce master résident dans sa forte identité géographique centrée sur l’espace germanique et nordique. Il permet aux étudiants de développer une compréhension fine des problématiques interculturelles et d’acquérir des compétences linguistiques larges (avec la maîtrise d’au moins deux des six langues de spécialité proposées – en plus de l’anglais), et les prépare à l’exercice des métiers émergents de la médiation linguistique et interculturelle en lien avec l’Europe du Nord.

Plus d’informations sur le site : http://www.paris-sorbonne.fr/article/master-megen

Dépliant de présentation du master : MEGEN

Summer school : Beyond Horizons

Summer school : Beyond Horizons. Transmitting and Writing New Identities of Minorities and Migrants in Europe

Dates
21-26 June 2015
Application deadline: 22 May 2015
Level
(Research) Master and PhD students (Humanities/Social Sciences/ Philosophy)
Coordinators
Dr. Petra Broomans, University of Groningen
Dr. Dagmar Reichardt, University of Groningen
Dr. Jeanette den Toonder, University of Groningen

http://www.rug.nl/education/summer-winter-schools/summer-schools-2015/beyond-horizons-identities/

This summer school will examine the function and meaning of cultural transfer as an important tool to build up sustainable societies. Special attention will be paid to minorities and migrants.

During the introduction, the concepts of cultural transfer as well as the various definitions of ‘minorities’ and ‘migrants’ will be discussed and historically and politically contextualised.

We will then work on the notion of transculturality and introduce its impact on the global, political and cultural sphere. In order to show how transnational, transcultural and hybrid identities are conceived in theory and practice, we will present an Italo-African case study on cross-cultural settings.

Another example is the Canadian multicultural society. We will examine the concept of “écriture migrante” in the francophone province of Québec and in France by studying its characteristics and its development from immigrant writing to transculturality. W e will analyze literary texts in which the characteristics of “écriture migrante” as presented in the introduction are further developed.

We will continue by examining the language loss and revitalisation by minority and indigenous writers. Works of Sámi authors will be examined. Institutional, societal and individual levels will be considered, as well as gender. We will also focus on Swedish migrant authors. Which decisions do they make to participate in the new cultural context, and how is this reflected in their literary works? In the final case study current developments regarding the situation of the Frisian community in the Netherlands will be discussed. Examples from  professional market sectors will be given during the course to illustrate transcultural patterns in daily life.

The students will give presentations on the final day of the summer school.

Download the flyer

Cours intensif d’été – Académie de Reykjavik et Mid Sweden University

Cours intensif d’été organisé par l’Académie de Reykjavik et l’Université du centre de la Suède (Mittuniversitetet).

Annonce d’un cours de deuxième cycle en sciences humaines, spécialisé dans l’étude des changements de l’environnement dans la région du cercle arctique en Islande du nord du 1er au 15 Août 2014.

Le cours Svartarkot intensif – diplôme d’été (10 ECTS) est co-organisé par l’Académie de Reykjavik et l’Université de Suède centrale, en coopération avec la NABO (Organisation Bioculturelle de l’Atlantique Nord) , le NIES (Réseau nordique d’études interdisciplinaires de l’environnement) et le GHEA (Alliance mondiale d’Ecodynamique humaine) .

Destiné aux étudiants et chercheurs niveau doctorat, le cours comprend plusieurs excursions et des conférences sur le terrain et s’appuie sur les disciplines suivantes : histoire environnementale , anthropologie et archéologie de l’environnement, écologie historique et sciences humaines de l’environnement.

Lien direct vers la description du cours, les précisions utiles en ce qui concerne les délais, les frais de scolarité, les modalités pratiques, les coordonnées et les conditions de candidature :

http://scn.akademia.is/summer-course.html

Contacts :
Vidar Hreinsson
Historien de la littérature
Académie de Reykjavik
Hringbraut 121
107 Reykjavík – Islande
(+354) 844 8645 ( portable )
vidar@akademia.is

et

Steven Hartman
Professeur de littérature anglaise
Président du Réseau nordique d’études interdisciplinaires de l’environnement
Université de Suède centrale
Département de sciences humaines
871 88 Härnösand ,
Suède
e-mail : steven.hartman @ miun.se
http://miun.academia.edu/StevenHartman
Professeur adjoint , Ecodynamique humaines Centre de recherche
CUNY Graduate Center de la City University de New York
http://herc.gc.cuny.edu
Téléphone Skype : ( 607 ) 215-4888
Portable / téléphone : +46- (0) 703-664 944

 

Formations à l’université d’Islande

L’université d’Islande offre deux formations sur l’étude du vieux norrois et de l’Islande médiévale :

1. Medieval Icelandic Studies, 90 crédits ECTS. Le programme est constitué de deux semestres de cours et d’un semestre consacré au mémoire de master. La formation peut s’effectuer en un an.

2. Viking and Medieval Norse Studies, 120 crédits ECTS. Les deux premiers semestres ont lieu en Islande, les étudiants ont ensuite le choix d’effectuer leur troisième semestre soit à l’Université d’Oslo, d’Aarhus ou de Copenhague. Le quatrième semestre est consacré à la rédaction du mémoire de master.

La date limite du dépôt de candidature pour l’année universitaire prochaine est fixée au 1er février.

Pour plus d’information :

MIS : http://english.hi.is/school_of_humanities/faculty_of_icelandic_and_comparative_cultural_studies/medieval_icelandic

VMN : http://english.hi.is/viking_and_norse_medieval_studies/viking_and_medieval_norse_studies