Geographies of Knowledge and Imagination

Geographies of Knowledge and Imagination in 19th Century Philological Research on Northern Europe

Editor(s): Joachim Grage, Thomas Mohnike

Comparative philology was one of the most prolific fields of knowledge in the humanities during the 19th century. Based on the discovery of the Indo-European language family, it seemed to admit the reconstruction of a common history of European languages, and even mythologies, literatures, and people. However, it also represented a way to establish geographies of belonging and difference in the context of 19th century nation-building and identity politics. In spite of a widely acknowledged consensus about the principles and methods of comparative philology, the results depended on local conditions and practices. If Scandinavians were considered to be Germanic or not, for example, was up to identity politics that differed in Berlin, Strasbourg, Copenhagen and Paris.

The contributors here elaborate these dynamics through analyses of the changing and conflicting versions of imaginative geographies that the actors of comparative philology evoked by using Scandinavian literatures and cultures. They also show how these seemingly delocalized scientific models depended on ever-different local needs and practices. Through this, the book represents the first distinctly transnational dynamic geography and history of the philological knowledge of the North – not only as a history of a scientific discourse, but also as a result of doing and performing scientific work.

View Extract : http://www.cambridgescholars.com/download/sample/63906

Further information :

http://www.cambridgescholars.com/geographies-of-knowledge-and-imagination-in-19th-century-philological-research-on-northern-europe

Conférence : L’idylle dans l’Empire : La Finlande dans les récits de voyages russes (1810-1860)

Conférence : L’idylle dans l’Empire : La Finlande dans les récits de voyages russes (1810-1860)

Nous accueillerons jeudi 30 mars 2017 à la Bibliothèque nordique Nathanaëlle Minard-Törmänen, Docteure en histoire, Université d’Helsinki, à l’occasion de la parution de son ouvrage An Imperial Idyll :

Vous êtes les bienvenus à la Bibliothèque nordique, 6, rue Valette,75005 PARIS, ce jeudi 30 mars 2017 à 18h15.

N’oubliez pas de manifester votre intérêt sur notre événement Facebook : https://www.facebook.com/events/284093938694232/

 

 

 

 

Au pays des vendeurs de vent

Alessandra Orlandini Carcreff : Au pays des vendeurs de vent. Voyager en Laponie et en Finlande du xve au xixe siècle. Presses universitaires de Provence, 2017

Le soleil de minuit, le cap Nord, les aurores boréales, le folklore : combien de clichés caractérisent le Grand Nord et depuis des siècles ! Dès l’Antiquité les pays nordiques étaient enveloppés d’une aura de mythes et de légendes, terres de magiciens qui savaient commander au vent, terres dont la localisation géographique était très incertaine. À partir du xviie siècle, l’Europe ne cessa d’y envoyer hommes de lettres, hommes de sciences, nobles exilés ou non, sans oublier les premières pionnières du beau sexe, « qui s’arrêtèrent là où la terre leur manqua », pour paraphraser Regnard. La Laponie et la Finlande attiraient les curieux et les chercheurs de toute époque, car lieux exotiques à explorer aux xviie et xviiie siècles, derniers territoires « sauvages » européens qui pouvaient faire l’objet d’études anthropologiques et ethnologiques au xixe siècle, et destinations nouvelles d’un tourisme de masse naissant qui voyait dans l’étape au cap Nord l’exploit pittoresque à accomplir pendant des vacances estivales.

Cet essai veut tracer un panorama de l’histoire du voyage en Laponie et en Finlande, en passant de la connaissance de ces territoires à l’Antiquité et au Moyen Âge à tout ce qui concerne l’organisation pratique d’un tel périple au fil des siècles pour arriver enfin à l’analyse des typologies, structures et formes de récits produits par des intrépides, qui évoluent de siècle en siècle vers un style bien défini à l’intérieur de la grande famille de la littérature des voyages.

Alessandra Orlandini Carcreff a étudié à l’Université de Bologne et est docteur de recherche en Littérature française et comparée de l’Université Paris-Sorbonne. Spécialiste de la littérature de voyage, elle participe régulièrement à des colloques et à des conférences au niveau international et a édité une vingtaine de publications sur le voyage dans les pays de l’Europe du Nord (Laponie et Finlande en particulier), à partir du xve siècle jusqu’à la fin du xixe siècle. Ses recherches se tournent également vers la culture traditionnelle finno-ougrienne, la mythologie et les épopées nordiques.

http://presses-universitaires.univ-amu.fr/

 

Lettres nordiques : une bibliographie, 1720-2013 : Danemark, Finlande, littérature same, Islande, Norvège, Suède

Fruit de plusieurs années de recherches, la présente bibliographie embrasse les domains du suédois, danois, norvégien, finlandais, ainsi que la littérature sami en langue française, offrant ainsi un véritable panorama, indispensable à tout travail de littérature comparée. L’ouvrage s’adresse en premier lieu aux chercheurs, traducteurs, traductologues et bibliothécaires, mais pourra également intéresser un plus vaste public.

Lettres nordiques : une bibliographie, 1720-2013 : Danemark, Finlande, littérature same, Islande, Norvège, Suède
Ballu, Denis (författare) Kungliga biblioteket (utgivare) ISBN 9789170003295
Stockholm : Kungliga biblioteket, 2016,  2 vol. (1005 s.)
Serie: Acta Bibliothecae regiae Stockholmiensis, 0065-1060 ; 88

http://www.kb.se/dokument/Aktuellt/publikationer/ACTA/Ballu_hela_pdf.pdf

Nordiques Islande

Cette édition de Nordiques suit de près l’actualité en proposant un dossier thématique sur la situation troublée de l’Islande. Le pays vient de connaître des élections anticipées, à la fin d’une année marquée par le scandale des « Panama Papers ». En avril 2016, cette affaire a réveillé les blessures de la crise financière de 2008 et forcé le Premier ministre à la démission, face à de nouvelles manifestations-monstres. Le Parti pirate flirtait alors avec la barre des 40% d’intentions de vote. Les articles de ce dossier remettent en perspective cette année particulière : malgré l’indéniable reprise économique, la crise de légitimité du politique est encore très présente et les élections confirment l’instabilité et l’incertitude des temps.

Chroniques du ça et là n°9, automne 2016 « Pays-Bas, Portugal, Scandinavie ».

Revue semestrielle éditée par PhB éditions sous la direction de Philippe BARROT.

Publication de textes scandinaves dans Chroniques du ça et là. Une revue semestrielle dont le numéro 9 poursuit le parcours commencé dans le précédent numéro à travers les littératures européennes moins visibles éditorialement – moins visibles car moins traduites.

http://www.chroniques-du-ca-et-la.fr/970A5236-B7BF-4349-BCF3-3F7960E3A85D/Sommaire%209.html

Sommaire 9

5 Argument Philippe Barrot

Pays-Bas

7 La littérature néerlandaise contemporaine de Belgique et des Pays-Bas, Marjan Krafft-Groot

Portugal

45 De ma langue, on voit la mer, Maria Graciete Besse

71 Entretien avec João de Melo

79 Entretien avec Lìdia Jorge

Scandinavie

Danemark

99 « Des voix du Nord », Laila Flink Thullesen

112, 130, 140 et 146 Présentation de Naja Marie Aidt, Kim Leine, Peder Frederik Jensen et Ursula Andkjær Olsen par Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen

113 « Bulbjerg » et « Bonbons », Naja Marie Aidt

131 Kalak (extraits), Kim Leine

141 Læretid (extraits), Peder Frederik Jensen

147 Det 3 Årtusindes Hjerte (extraits), Ursula Andkjær Olsen

Islande

159 Islande, l’art de mûrir dans la glace, Maurice Mourier

Norvège

172 Entretien avec Marina Heide

Suède

178 Entretien avec Elena Balzamo

Photographies

38 Amsterdam, Shimmura Mari

90 Lisbonne, Lawrence Simiane

94 Lisbonne, Michael Besse

På… | En… De Jacques Jouet

Traduit en danois par Steen Bille Jørgensen

Publié par Jorinde & Joringel, Aarhus-DK, le 25 novembre 2016 en collaboration avec SLC – Société danoise de Littérature Contemporaine en langue française et Aarhus Litteraturcenter

Nous avons tendance à nous habituer aux lieux que nous fréquentons. C’est-à-dire que nous ne prêtons pas nécessairement attention à ce qui nous entoure, qui est simplement là. On ne remarque pas les changements minuscules, ceux qui passent et la manière dont la lumière passe à travers les feuilles d’un arbre. Dans På… | En… le poète francais Jacques Jouet invite son lecteur à découvrir la ville d’Aarhus. Tout est nouveau pour le poète; sa curiosité et ses sens sont éveillés dans le contact avec la ville. Les lieux reconnaissables pour les locaux, tels que Trøjborg, Godsbanen et l’Iceberg du nouveau quartier sur le port, prennent vie au moment de la rencontre avec le poète; le quotidien prend du relief et l’anodin trouve sa place.

En 2015, le poète français Jacques Jouet fut invité par Aarhus Litteraturcenter et Galleri Image à participer au projet artistique de FRESH EYES – International Artists Rethink Aarhus. Jouet fut acueilli en résidence à Aarhus afin de créer une composition écrite sur Aarhus et la vie de la ville. Cet ensemble comprend 101 poèmes dans lesquels le lecteur suit le cheminement du poète observateur dans la ville où le quotidien prend du relief et où l’anodin trouve sa place.

Jacques Jouet (né le 6 octobre 1946) est connu, entre autre, comme l’auteur de poèmes de métro composés dans le métro parisien. Il est membre du groupe Oulipo qui se consacre depuis 1960 à l’écriture de littérature potentielle basée sur des contraintes clairement définies. Comme ses collègues oulipiens Raymond Queneau et Georges Perec, Jouet est un lecteur passionné de l’espace urbain. En paraît pour la première fois, en français et en danois.

DESHIMA n° 10/2016 : Qu’est-ce que l’Europe du Nord ?

Édité par Thomas Beaufils, Thomas Mohnike

Qu’est-ce que l’Europe du Nord ?
Thomas Beaufils, Thomas Mohnike – Avant-propos ;
Thomas Mohnike – L’Europe du Nord ? Réflexions autour d’un concept ;
Gilbert Van de Louw – L’« Europe du Nord » ;
Maurice Carrez – À chaque époque son Nord. L’évolution de la géographie mentale des Européens de l’Ouest concernant la partie septentrionale du continent depuis le début du XIXe siècle ;
Andreas Nijenhuis-Bescher – De terra incognita à épicentre de l’Europe. L’« invention » du Nord et la découverte des Provinces-Unies au début du XVIIe siècle ;
Alessandra Orlandini Carcreff – Voyages au bout du monde entre le XVe et le XIXe siècle. Et pourquoi n’allons-nous pas, nous aussi, en Laponie ? ;
Patrick Duval – Entre Nord et Sud, Germains et Latins, les dilemmes identitaires de l’humanisme érasmien ;
Roberto Dagnino – Le Sud du Nord ? La Flandre et l’imaginaire nordique dans l’œuvre d’Albrecht Rodenbach (1856-1880) ;
Claire McKeown – « Scandimania » and the Victorians: Exoticism or Self-identification? ;
Anne-Estelle Leguy – Quelle(s) identité(s) pour les peintres du Nord ? ;
Laurence Rogations – Images et imaginaire : La Scandinavie et les Scandinaves dans la presse française à l’aube du XXe siècle ;
Julien Gueslin – Redécouvrir et réimaginer les franges orientales de l’Europe du Nord. L’exemple du voyage du roi de Suède en Lettonie en 1929 ;
Harri Veivo – Géographies du modernisme d’avant-garde suédois. Ordkonst och bildkonst de Pär Lagerkvist et « Finländsk robinsonad » d’Hagar Olsson ;
Thomas Beaufils – L’Europe du Nord dans les affiches touristiques

Savants mélanges
W. H. Rassers – À propos de quelques masques de Bornéo.

Littérature des pays du Nord
Anna Franklin – Le poète et son traducteur. Jacques Outin rencontre Tomas et Monica Tranströmer ;
Margriet de Moor – Deuxième fois ;
Thomas Verbogt – Histoires courtes.

 

Disponible sous : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100855670

Présentation de Poétocratie, lundi 7 novembre en Sorbonne

A l’occasion de la sortie du livre Poétocratie. Les écrivains à l’avant-garde du modèle suédois (http://www.ithaque-editions.fr/hc010), Jean-François Battail, Sylvain Briens et Martin Kylhammar présenteront leur ouvrage en Sorbonne, à l’amphithéâtre Richelieu lundi 7 novembre à 17h00.

La rencontre sera suivie d’une signature à la libraire La Compagnie (58, rue des écoles) à partir de 18h15. Les éditions Ithaque seront heureux de vous inviter à boire un verre à l’issue de la rencontre.

Réservation obligatoire : sylvain.briens@gmail.com

Plus de renseignement : Poetocratie