Soutenance de thèse de Sarah Harchaoui

Pratiques stylistiques hétérogènes. Analyse et réception des discours en milieu urbain contemporain norvégien

La soutenance de thèse de Sarah Harchaoui aura lieu le samedi 26 novembre 2016 de 9 heures à 13 heures en salle D223 (2ème étage) à la Maison de la Recherche de l’Université Paris-Sorbonne devant un jury composé de :

M. Karl GADELII –  Professeur, Université Paris-Sorbonne (directeur de thèse)
Mme Françoise GADET – Professeure, Université Paris Ouest Nanterre la Défense (rapporteur)
M. Paul KERSWILL – Professeur, Université de York (examinateur)
M. Lars Anders KULBRANDSTAD – Professeur, Université de Hedmark (examinateur)
Mme Bente Ailin SVENDSEN – Professeure, Université d’Oslo (rapporteur)
M. André THIBAULT – Professeur, Université Paris-Sorbonne (examinateur)

Résumé
Cette thèse analyse les pratiques langagières hétérogènes d’une quarantaine d’adolescents originaires des quartiers multiculturels de la capitale norvégienne. Croisant une approche sociolinguistique, épistémologique et psychoculturelle, nous nous interrogeons sur les motivations sociales et individuelles du recours à des variables lexicales et syntaxiques jugées innovantes en norvégien. Notre recherche vise à démontrer que ces éléments linguistiques ne résultent pas d’un manque de compétences linguistiques, mais bien d’une variation stylistique à laquelle les locuteurs-individus ont recours en fonction d’une multitude de paramètres internes et externes à l’énonciation. L’analyse sociohistorique permet de replacer les locuteurs dans leur environnement local et de contextualiser leurs faits de langue. L’analyse linguistique s’appuie quant à elle sur des données écologiques recueillies dans le cadre du projet national UPUS (Utviklingsprosesser i urbane språkmiljø – Processus de développement linguistique en milieu urbain) mené entre 2006 et 2008 à Oslo. In fine la thèse propose d’envisager les pratiques stylistiques hétérogènes comme un champ de ressources non-fixes présent dans le répertoire d’individus aussi bien adolescents qu’adultes, issus des minorités comme de la majorité nationale dont le point commun n’est pas le partage d’une origine ethnique mais bien l’expérience conjointe de l’actuel milieu urbain contemporain.

Mots-clés : Sociolinguistique urbaine ; multiethnolecte ; vernaculaire urbain contemporain ; pratiques stylistiques hétérogènes ; attitudes linguistiques ; contacts de langues Scandinavie ; parler jeune Norvège ; norvégien oral contemporain.

Comments are closed.

Post Navigation