CFP/AAP: Medievalisms of the Margins / Les médiévalismes à la marge

Staging Medieval Memories in Outside Western Europe / Mise en scène des mémoires médiévales en dehors de l’Europe occidentale

Strasbourg, March 27-29, 2025 / 27-29 mars 2025

Organized by / organisé par Tatiana Victoroff (Université de Strasbourg), Thomas Mohnike (Université de Strasbourg)

Proposals / propositions jusqu’à 20 juin / 20th of June 2024 à victoroff@unistra.fr et tmohnike@unistra.fr

Since the 19th century, the Middle Ages have often been made up of mythemes such as castles, forests, princesses, knights and unicorns, which may meet populations living in the desert to the south, barbarism to the east and savage Vikings to the north on the margins, but the latter act as representatives of the Other, the Stranger. Indeed, these imaginative geographies reflect the European geopolitical and cultural situation of the 19th century, with France and Great Britain at the center and the rest of Europe on the margins. In the fictional medieval world, these geographies have changed little to the present day, even when adapted for use in new media. However, from these supposed margins, writers, artists and other cultural mediators have launched projects to update and reuse medieval sources and ideas for their own cultural, aesthetic and political projects. This conference aims to explore the medieval strategies of authors from Eastern, Central and Northern Europe, who often construct their visions of the Middle Ages in tension with the dominant discourses of medievalism.

We are particularly interested in studies that cross the boundaries of traditional disciplines and propose case studies in which actors, artifacts or media from different parts of these supposed margins interact. Such studies might, for example, focus on the function of the Eastern and Arab worlds, since the imagined encounter with actors from an even more distant East often serves as an incentive for the dramatic logic of national myths.

Depuis le XIXe siècle, le Moyen Âge est souvent constitué de mythèmes tels que les châteaux, les forêts, les princesses, les chevaliers et les licornes, qui peuvent certes rencontrer à la marge des populations vivant dans le désert au Sud, la barbarie à l’Est et les Vikings sauvages au Nord, mais ces derniers agissent en tant que représentants de l’Autre. En effet, ces géographies imaginaires reflètent la situation géopolitique et culturelle européenne du XIXe siècle, avec la France et la Grande-Bretagne au centre et le reste de l’Europe en marge. Dans l’imaginaire médiéval, ces géographies ont peu changé jusqu’à aujourd’hui, même leurs adaptations dans les nouveaux médias. Cependant, à partir de ces marges supposées, des écrivains, des artistes et d’autres médiateurs culturels ont lancé des projets visant à actualiser et à réutiliser les sources et les idées médiévales pour leurs propres projets culturels, esthétiques et politiques. Ce colloque vise à explorer les stratégies médiévales des auteurs des pays d’Europe de l’est, du centre ou du Nord, qui construisent souvent leurs visions du Moyen Âge en tension avec les discours dominants du médiévalisme.

Nous sommes particulièrement intéressés par les études qui dépassent les frontières des disciplines traditionnelles et proposent des études de cas dans lesquelles interagissent des acteurs, des artefacts ou des médias provenant de différentes parties de ces marges supposées. Ces études peuvent par exemple s’intéresser à la fonction des mondes oriental et arabe, car la rencontre imaginée avec des acteurs d’un Orient encore plus lointain sert souvent d’incitation à la logique dramatique des mythes nationaux.

Thème : Overlay par Kaira.