INITIATION A L’ÉTUDE DE LA LANGUE DES VIKINGS – Edition entièrement revue, corrigée et augmentée

Cet ouvrage expose le fonctionnement du vieux norrois, très grande langue classique, hélas,injustement méconnue de la plupart de nos compatriotes. Cette langue est l’outil qui, dans le dernier tiers du Moyen Âge, a servi la composition de ces chefs-d’œuvre de la littérature européenne que sont les célébrissimes « sagas » ainsi que les « eddas », d’égale réputation, grâce auxquelles nous est connu l’univers intérieur des anciens Germains.

ux norrois, très grande langue classique, hélas,injustement méconnue de la plupart de nos compatriotes. Cette langue est l’outil qui, dans le dernier tiers du Moyen Âge, a servi la composition de ces chefs-d’œuvre de la littérature européenne que sont les célébrissimes « sagas » ainsi que les « eddas », d’égale réputation, grâce auxquelles nous est connu l’univers intérieur des anciens Germains.

L’immense majorité de cette très grande littérature a été rédigée aux XIIIe et XIVe siècles en Islande, qui avait été colonisée vers la fin du IXe à partir de la Norvège et des régions des îles Britanniques alors sous domination scandinave (viking). Mais les autres variantes, continentales, du vieux norrois (vieux danois, vieux suédois, vieux gutnique) sont également considérées dans nos pages.

Au cours des siècles, le norrois est graduellement devenu le norvégien, le suédois et le danois d’aujourd’hui. L’islandais, quant à lui, est resté fidèle à ses origines médiévales et n’a évolué que très superficiellement. L’apprentissage du norrois classique débouche par conséquent sur une compréhension en profondeur de l’idiome toujours en usage de nos jours sur « l’île de glace et de feu ». C’est précisément ce qui, à l’inverse, permet aux Islandais du XXIe siècle de lire dans le texte leur littérature ancienne avec une aisance et un naturel dont nous ne pouvons que rêver à propos de notre Chanson de Roland…

De tout cela, ainsi que de l’aspect matériel des manuscrits (paléographie), il est question dans nos pages et nous convions le lecteur à s’embarquer pour un passionnant voyage linguistique et culturel au terme duquel il serait bien surprenant qu’il ne cherche à continuer par lui-même son exploration d’un univers physique et mental aussi fascinant.

Christophe Bord, maître de conférences (études anglaises & scandinaves) à l’université de Toulouse-II (Le Mirail), est docteur en études scandinaves de l’université de Paris IV-Sorbonne. Il a suivi des études d’allemand, d’anglais et de scandinave en France (Bordeaux, Paris) et à l’étranger (Allemagne, Royaume-Uni, Suède). Ancien élève de l’Institut suédois de Stockholm, il a enseigné à l’Université en Grande-Bretagne et en Autriche avant de rejoindre son poste actuel à Toulouse. Il est l’auteur d’ouvrages et d’articles dans le domaine de la linguistique nordique, diachronique et synchronique.

Comments are closed.

Post Navigation